Le site officiel de l'île Moya sur Second Life Official website of the Moya island in Second Life

Visites guidées - Guided tour   Musées et culture   Conférences
   
               
Presse, TV   Expositions sur d'autres metavers   Evènements au Moya Land
   
               
Festivités Factory et Studio Shopping Patrimoine Administration Transports

           
Moya Land story Vie Politique Campus Moya - News Visitez le Moya Land

Articles de Presse
à propos du Moya Land dans le metaverse.
Tourisme virtuel, musée, jumeaux numériques, histoire des métavers, Second Life...


2022

On parle du Moya Land sur un site canadien de Hip Hop

https://hiphopcanada.com/metaverse-tourism-virtual-travel/?fbclid=IwAR32zJUaQ0KNI83y3Nfdofp6vf6fIUdR0vkBFv7133dv3BiW3HpCccnOqqg

 

 

       

click to enlarge


Un article qui recense les traces dans le réel de l'histoire des metavers
" Que restera-t-il de ce métavers ? (Métavers à collectionner)"
On y trouve le premier guide papier des iles Moya mais aussi, par exemple, la présence de Dior en 2007 sur Second Life.

https://www.wired.it/gallery/metaverso-da-collezione-oggetti-action-figure/

         
         

on parle du Moya Land sur GQ
https://www.gqmagazine.fr/shopping/article/envie-dune-escapade-en-pleine-nature-ou-dun-sejour-virtuel-pour-vos-prochaines-vacances?utm_medium=social&utm_source=facebook&fbclid=IwAR0BddyIok7-ZbBTDuQ2Cp_rSpTs5pRlbswmdUnSO4-76R5Gt1jHqmsnE4

       

Interview par MGO "influenceuse du metavers"
"2# l'invité ?? MOYA Dans l'invité numéro 2 nous avons l'honneur d'avoir avec nous Patrick MOYA talentueux artiste virtuel et reel Venez rencontrer cet artiste In guest number 2 we have the honor to have with us Patrick MOYA talented virtual and real artist Come meet this artist"

   

   

articles dans la revue Cote Magazine (spécial 35 ans)

 

Article qui cite le Moya Land
https://www.cafeyn.co/fr/article/c82d02/01net/2022-07-13/nos-vacances-dans-le-metavers?fbclid=IwAR0HD46s2NOqPRc6vRqpHR37u75vQZI-JuEW5MDpNNxDDgsfUrZGyY7X4xc

 

"When it comes to tourism, Asia is a forerunner, with proposals such as the Seoul Metaverse project, which aims to become the first major city in the world to enter the metaverse,
with a tourist route reproducing the city’s main sites. But it is in France that we find one of the most successful projects with MoyaLand, a virtual tourism realm including a tourist office,
museums, an airport and a historical centre where inhabitants and tourists can move around virtually via their avatars."

https://newslivewashington.com/tourism-and-the-metaverse-towards-widespread-use-of-virtual-travel-2/68905/?fbclid=IwAR1P6rJie-BwYAAv3d0c0Bm2wDSgbCJKOVjTeE7KClRqdnorAvRhKGMl4Ds


été - revue 01.net - On parle du Moya Land dans un dossier de 6 pages sur le tourisme virtuel

   
         
   
 
 
     
 

Article à propos du Moya Land sur un blog japonais
http://raldcat.slmame.com/e1727782.html?fbclid=IwAR1EAwYrFQ6Qsv8Uc-R9ohteUhBconj8GScQ03F5n7dBpjna7wq1ZDohkbU

       

un texte de Mario Gerosa le grand théoricien italien des mondes virtuels

   

A CHE PUNTO E' IL TURISMO VIRTUALE?

Il turismo è e sarà sempre più un elemento
centrale nel contesto dei mondi virtuali e del metaverso. Oggi si stanno ripresentando le stesse dinamiche di quasi 20 anni fa: le aziende entrano nel metaverso, creano eventi, vendono abiti firmati, creano sedi virtuali, ma hanno bisogno di riferimenti, di gente che conosca quei luoghi. Se voglio costruire in Decentraland ho bisogno di una persona che mi dica quali sono le zone emergenti, se voglio organizzare un concerto in Fortnite, devo sapere quali sono i luoghi più cool, e dove si comprano i vestiti più alla moda di Roblox? Ci vogliono le guide, intese sia come persone esperte, sia come vademecum, con le indicazioni dei luoghi da vedere e da frequentare. In giro ci sono degll esempi di riferimento, per mondi virtuali e videogame. Mi riferisco alla famosa Guida turistica di Second Life di Paul Carr e Graham Pond, alla guida di Moya Land dell'incomparabile Moya Patrick, alla magistrale Rough Guide dedicata ai territori di alcuni videogames. Mi chiedo se esistano altre guide simili, per mondi come Somnium, The Sandbox, Decentraland, ecc.

 

Article en japonais à propos de la galerie NFT du Moya Land

https://note.com/vrsquirrel/n/nb4d1e6a2a619?fbclid=IwAR0qPxMZeDJQSuheyJzpQkj13EeoCXl1rtiAGWYIl2DxmP7YsuHFc3QjLbQ

     

Article sur le site de l'ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE SOLIDARITÉ DU TOURISME

https://www.apst.travel/.../note-de-lecture-n8-le.../

"Des destinations touristiques inventées dans le métavers ?La spécialiste va même plus loin, et se demande s’il ne sera pas possible, à terme, d’inventer des destinations touristiques dans le metaverse. Après tout, de nombreux artistes ont déjà créé leur propre univers dans le metaverse, comme MoyaLand, l’univers virtuel de l’artiste Patrick Moya sur Second Life, qui existe depuis 2007. Cet univers virtuel touristique possède entre autres un office de tourisme, un aéroport, mais aussi différents musées. « Avec le metaverse, c’est le tourisme qu’il va falloir redéfinir », s’enthousiasme Sophie Lacour, qui se veut néanmoins prudente."

         
   

 

Sur JeuxOnline à propos de la conférence aux rencontres des jumeaux numériques pendant le Bimworld

       

On parle du Moya Land dans GEO

https://www.geo.fr/voyage/le-secteur-du-tourisme-se-penche-sur-le-metaverse-209146

       
         
     
    Cliquez pour agrandir        

dans les Echos à propos du Moya Land comme destination touristique du metavers
https://start.lesechos.fr/.../tourisme-et-metaverse-vers...

       

On parle du Moya Land dans la revue The Conversation

 

"En matière de tourisme, l’Asie fait figure de précurseur
avec des propositions déjà très avancées comme le projet
« Seoul Metaverse» qui ambitionne de devenir la première grande ville
du monde à entrer dans le métavers, avec un parcours touristique qui reproduira
les principaux sites de visite de la ville.

Mais c’est en France,
que l’on trouve l’un des projets les plus aboutis avec MoyaLand :
un univers virtuel touristique,
construit comme une reproduction artistique virtuel et immersive"

         
   

Un article à propos du Moya Land sur le site consacré au tourisme Tom Travel

https://www.tom.travel/2022/03/01/patrick-moya-artiste-et-createur-dans-le-metavers-depuis-15-ans/

   
         
   

Le blogueur japonais Fennel2 regarde en direct sur youtube le passage à la nouvel année
sur le Moya land depuis sa maison virtuelle - c'est le metavers dans le metaverse.

 
     

Traduction google :
Dansez en regardant l'émission en direct. C'est une histoire d'aller sur le site, mais c'est assez intéressant. La façon de projeter du démon à faible angle Moya-san est également intéressante. Rabeko qui devient la proie des démons w

     
 

2021


On parle de l'hopital du Moya Land de Second Life dans Cote Magazine
à l'occasion des palmes de la médecine

https://www.cotemagazine.com/fr/la-revue-d-azur-portraits/item/13078-moya

 

Novembre 2021 - WIRED - Article à propos du metavers qui parle du Moya Land

la traduction française du passage :

"Mais si nous pensons que Second Life est mort, nous nous trompons. C'est un univers toujours actif, basé sur un noyau dur d'utilisateurs. « A la base du délire collectif, il y avait la nouveauté, bien sûr, mais aussi l'introduction d'une monnaie virtuelle, le Linden Dollar, qui permettait tout type d'échanges et d'échanges en argent réel », explique Mario Gerosa, journaliste, parmi les principaux experts de Second Life en Espagne, un sujet qu'il met à jour sur son blog Virtual Vernissage. "Aujourd'hui dans SL il y a surtout des graphistes, des designers, des personnes expérimentées capables d'exploiter le potentiel de la plateforme", qui ne sont pas rares et n'ont jamais été aussi simples et immédiats à utiliser, comme la presse l'avait suggéré. Comme exemple d'utilisateur qui a compris le potentiel du médium, Gerosa cite Patrick Moya, un artiste français,..."

https://www.wired.it/article/metaverso-zuckerberg-second-life/?fbclid=IwAR0nQitZBMsJYpB-xzcvZfEtDQRK65Wa9gn-ptgyEp6_5F7xM8ZNImyFCPA

     
 
         
     

2 août - interview live sur twitter pour NFT guru.io
(Recent bids from the ETH blockchain and featured NFTs)

   
  l'interview  
   

Un blogueur japonais parle de l'installation pour Burn2 le burning Man virtuel

 

Un article sur la NFT Gallery du Moya land

https://note.com/vrsquirrel/n/nb4d1e6a2a619?fbclid=IwAR0r2ZU_Q5Ec1yFfT9IWZQbnnpTxIwNmC3AZPPl09c7XxJEUCv48fi0dMbs

   

Une blogueuse Coréenne de passage sur le Moya land lors d'une excursion virtuelle
à la recherche des places Coréennens sur second Life. Elle visite le Radium Art Center et la reproduction de l'exposition en 2014

https://windtiger.tistory.com/508?fbclid=IwAR2RBn-Xvx9UCsvhar5phz_LxbxrFbyfAHPqs_jxVSCofg6tdxY9JE9b6hk

 
         
   

Article sur les NFTs crées dans les studios Moya de Second Life
par Sanny Yoshikawa, (correspondant virtuel de New World Notes à Tokyo.)

https://nwn.blogs.com/nwn/2021/06/-patrick-moya-second-life-art-nft.html?fbclid=IwAR0zhx-5QynR2H84vb8CFrTsmniVqsY7z8LU50CXtwyWMaPPxrO2bFma37g

         
   

On y parle de la soirée sur le Moya Land pour le festival Manifestation NL
pendant la Dutch Design Weeks

https://www.frankwatching.com/archive/2021/04/15/virtuele-werelden-festivals-events/?fbclid=IwAR11kl5XoXmKF5pQ4dVTpUajlKZftJZMNGrTpHRe0_y7jNqt0G7-4IAfBXk

 

Article sur le Recto VRso festival Par Mario Gerosa
curateur de l'exposition Rinascimento virtuale à Florence en 2008 et auteur de nombreux livres sur les metavers et le tourisme virtuel.

https://www.virtualvernissage.com/recto-vrso-laval-virtual-musei-virtuali/?fbclid=IwAR0Np8SyH8E0OKUxvRqLI0-yGDAwANjCjXJXvBfvJUPOOpqb-ep7UwyI0mE

       
       

Article sur l'histoire de l'art virtuel sur second life de 2012 a 2016 au Museo del Metaverso sur Craft World.
Article de Mario Gerosa sur son blog "Virtual Vernissage"

https://www.virtualvernissage.com/second-life-is-the-new-riviera-il-sottile-piacere-del-virtuale-vintage-e-una-grande-retrospettiva-per-capire-il-mondo-di-ieri/?fbclid=IwAR1RD2yIzuoEDsW5SYjAQKa8GKo6p9uQIeWmfE-K1ktsKp9LOmLmnxW68yc


 

un article d'une visiteuse qui a participé à une visite guidée du Moya Land
Elle est également une "Rangers" de Burn2 le Burning Man virtuel

https://laptrinhx.com/news/moya-the-artist-and-location-j2xldPM/?fbclid=IwAR0IxcBfG4LN4mNHtFvr03SUlIUXnZneE0F68rLsiaZf-9QZrroacNeyDgY

 
     

Moya, The Artist and Location

 By Gemma Cleanslate
When I was serving as Ranger back at the Burn2 I visited a parcel that was giving away gifts of art. I took the art home and looked at it an wondered who was the creator? I met the artist who was amusing to talk to and became interested in learning more about him.
I came to find out from my friend Lee1 Olson, a fellow Ranger that this artist is most famous in his homeland France. The artist is known here in Second Life as Patrick Moya ( Moya Janus) and variations of that name. He is really one of the most interesting people I have met in SL in a while.
Lee1 has a whole section of his huge museum,  filled with works from Moya that I visited . The works are fun and engaging. I decided to go to see Moya’s own Second Life museum on his recommendation. This museum covers several regions showing  his art here that he has brought in from real-life and created here in real-life also. Amazing stuff! It took Moya Janus 11 years to build up his museum, starting with a floor plan. Moya owns four islands, about 256000m2
What fun we had visiting. My fellow reporter, kayly iali (Kayly Iali), who is also an artist, and I made an appointment for a tour. Moya came himself and took us for a tour in one of his cute cars. and Kamerina (Kamerina Kamala) came along with us.  We went first to a model of  his latest real-life exhibit which was like a curiosity cabinet that he painted in 20 days . Sadly the real life exhibit had to close because of covid 19. But here it is in Second Life though!
We then visited the models of his first works back in 1975. “From 1974 to 1977 Patrick Moya theorizes the consequences of television images on art. He thinks that when the artist is alive the creature hides the creator.” Moya Janus attended the Villa Arson in Nice. The Villa Arson is an art school devoted to contemporary art in France. When Moya discovered Second Life, he realized it had potential to realize his dream. Since he worked in so many different mediums, he is able to show all of his works in its entirety. He believes that Second Life will allow artist avatars to create comprehensive works that will survive their creator.When asked who were his influences were  his answer was “I have none....  me and my name.” 
I came to realize that Moya is his art and his art is Moya. Moya loves dolly the first cloned sheep and she is everywhere.
He calls his works the opposite of pop art but using the same methods. He is an original. It is obvious in his eclectic works  in so many forms, paintings, sculpture, pottery, .His attitude toward Second Life is that it is a place to prepare more art for the future  and gives him a place to work expressing himself using many forms available.Kayly asked if he did all his painting in real life and then brought it to Second Life. He does, and  thinks how can he use it in SL when he brings it here . Second life has given him an extension of his life works . Moya also has a section on his region near his museum for anti-Moya. The anti-Moya avatars are 2D figures who are protesting the 3D avatars of Moya  who has created an area of 3D avatars that he scripted. I had the nerve to enter and check out the area.!
He does much live painting in real life in museums , many in as little as 40 minutes.His works are used by towns for festivals. Now that Covid has stopped these activities temporarily second life gives him an outlet to perhaps prepare for real life presentations when they are possible again. It is easy to see he is much loved in his homeland, France, and popular in other countries in Europe, and Asia.  Check out his  website that show so many past exhibits everywhere .
To see his museum it will take days, weeks maybe since you will have four regions of art in so many forms to wander through and experience. There is a marvelous teleport center where one can pick and choose which part of the museum they would like to visit that day .. some samples, Ceramics, Fashion, Street art, special exhibits of real life art such as his exhibit in Korea, The Hospital, his real-life  home,
( where or when or how he sleeps I have no idea),  and so much more. He told me that I would be writing ten pages to cover it all and he is right!  I will let you discover all that I did not write about. The tp center is here :  
http://maps.secondlife.com/secondlife/Moya/118/108/22
I bet if you want a personal tour it will not be hard to get Moya to take you all around, just ask. You can find free cars to rezz if you like. I did see some construction going on in case you find that a TP might not work or looks different than you expected. 


Un blogueur japonais parle de la Non-Fungible Moya Gallery

       

Article d'un Japonais.e qui a visité la place du Cyber carnaval dans la matinée avant son lancement.

http://landmarks.slmame.com/e1708924.html?fbclid=IwAR3YVgZy5gHjple8Z20r1bBBLAvkTRf1iRoFGc3JKxaGEulbk5pGhd0BGL8

 

Article d'un japonais présent lors de la soirée du Cyber Carnaval à l'heure de son petit déjeuner.
Il est un petit ecureuil dans Second Life

https://note.com/vrsquirrel/n/nea3f95d23532?fbclid=IwAR2TdXo8y-2XfVYte_3XcvHt5v5dg5_23uqK91wjs0lgdvwF6qT5kxd9EYw

   
    la traduction :      
    " Connectez-vous au Cyber ??Carnival de Nice à 7h30, heure de Sydney. Il était temps de se lever tôt, alors j'ai fait de mon mieux. Puisque je suis mère, je dois l'emmener à un cours à 8 heures, donc je vais me préparer et attendre en position assise avant le début du carnaval.Le problème du décalage horaire est inhérent à un monde virtuel où se rassemblent des gens du monde entier. Faire face au monde dans un monde virtuel est aussi une bataille contre le manque de sommeil. J'ai l'habitude de dormir quoi que je fasse. Cependant, le surmonter est aussi le vrai plaisir du monde virtuel. J'ai participé à un événement en Europe pour la première fois depuis longtemps et je l'ai repensé.Partager un lieu et une heure avec d'autres dans un monde virtuel est complètement différent de regarder une archive en direct sur YouTube plus tard, avec le sentiment "d'y aller. Être là." On a l'impression de se tenir à côté de personnes de l'autre côté du globe. DJ parlant en français, chansons françaises. Même si j'ouvre le profil des avatars autour de moi, je ne le comprends pas du tout en français. Il s'agit d'un voyage virtuel à l'étranger. Exotisme.Cyber ??Carnival semble être une œuvre assemblée par MOYA, et c'était très amusant. J'ai visité le lieu MOYALAND plusieurs fois auparavant, mais c'est la première fois que je participe à l'événement. Lorsque tout le monde se réunit, le plaisir est différent.C'est la première fois que je rencontre Dolly, un mouton en mouvement (même nom qu'un mouton cloné). Même si vous le connaissez comme un avatar, cela vous fait vous sentir mieux comme si vous étiez en costume. C'est la France qui compte de nombreux avatars artistiques. Surtout le groupe de poupées à rotule était merveilleux.      

 

Un article en japonais ecrit par une participante au Cyber Carnaval
finalement le japon et Taiwan ont été présent au Cyber Carnaval à l'heure du petit dejeuner cet article en témoigne mais aussi les tweets de certains participants et un direct sur la chaine Niconico

       
             
     
           
   

Traduction de l'article

Je suis allé voir le carnaval au musée MOYA dans Second Life, qui se tient actuellement
J'aime beaucoup la vision du monde de MOYA le matin - Quand je suis arrivé au SIM, j'ai été submergé par les couleurs incroyables.
Le personnage à lunettes est le personnage de l'auteur lui-même.En fait, il était aussi un avatar. - Je suis un carnaval flashy et je continue de m'exciter.
Mon ami Dolphin Q-chan, qui participe au carnaval. C'est un joli challenge. - DJ Raven SoundDDoll doit être un vrai professionnel !
Le carnaval où le personnage de MOYA a défilé était le meilleur ! (En fait, tôt le matin au Japon)

(Citation associée) Il semble que le vrai carnaval de 2021 ait été annulé à Corona, mais j'ai eu la chance de voir le travail de Moya virtuellement.
Sinon c'était réel et je ne pouvais pas facilement aller à Nice, en France.

Oh! Quand j'ai vu la vidéo 2017, j'ai eu envie d'aller la voir même en vrai !


Merci au journaliste Nicolas Barrial pour ces photos du Cyber Carnaval auquel il participait.
Il est le premier journaliste français à avoir parlé de second Life dans les médias et ses analyses sur le futur de ces mondes sont à lire.

 
     
 
     

Le Cyber Carnaval de Nice était en live sur une chaine japonaise de Nico Nico
Un blogueur japonais présent lors de la manifestation virtuelle était en live streaming sur sa chaine.

 
 
Quelques extraits en copie d'écran

Un article sur actuNice à propos du Cyber carnaval du Moya land

   
     
 

Un article de blog japonais qui parle du Cyber Carnaval de Nice et du Moya Land

       
la Traduction en français :

Nice, le centre de la Côte d'Azur dans le sud de la France, est connue comme une station balnéaire pittoresque. Nice, également connue sous le nom de "Reine de la Riviera", est une destination touristique qui attire des gens du monde entier, et c'est un endroit avec de nombreux festivals et carnavals tout au long de l'année.
Le Carnaval de Nice, l'un des trois plus grands carnavals d'Europe, est un événement très populaire. Le point culminant du carnaval est le défilé de chars géants, de poupées et de personnes vêtues de costumes colorés marchant dans la rue.En bon artiste de carnaval, MOYA Patrick est aussi un artiste virtuel avec une galerie dans Second Life et VR Chat.
Vous pouvez voir l'énorme char de MOYA dans la vidéo du Carnaval de Nice 2018 présentée sur le site officiel de l'Office de Tourisme de Nice ! comprenez vous?
Nice Festival, la capitale de la Côte d'Azur Nice est une ville festive qui fête quelque chose toute l'année. Il y a 2000 événements par an pour que vous puissiez profiter de quelque chose. jp.nicetourisme.com

Pour empêcher la propagation d'une nouvelle infection à coronavirus, le carnaval 2021 se tiendra sur le site virtuel de Second Life.

Malheureusement, le Real Life Carnival 2021 a été annulé. Cependant, dans le lieu virtuel que MOYA a installé dans Second Life en collaboration avec Nice depuis 12 ans, le Cyber ??Carnaval de Nice dans Second Life se tiendra cette année encore comme l'un des principaux événements du carnaval. Les événements à l'étranger prennent souvent un temps ridicule lorsque vous participez depuis le Japon, mais cette fois, c'est un moment facile d'accès ! Je pensais... mais MOYA m'a contacté et m'a dit que le moment n'était pas bon. Il est tôt le matin au Japon, ce qui semble être un événement européen. Si vous pouvez vous lever tôt, rejoignez-nous. Je suis en Australie... 7h30 du matin. Post-scriptum : Sur place, il semble qu'ils se préparent avec la SIM ouverte pour ceux qui ne peuvent pas venir le jour même.
Cyber ??Carnaval de Nice dans Second Life
Samedi 27 février, heure du Japon à partir de 5h30
heure d'Europe centrale le 26 CET 21h30, SLT 12h30) Lieu : MOYA LAND (à partir de la CARTE ci-dessous
Téléportation)
Cartes Second Life | Moya maps.secondlife.com

MOYA et moi
MOYA est un artiste bienveillant qui me donne du sérieux en japonais même pour mon air lip approprié.De nombreux utilisateurs de Second Life ont rencontré l'avatar de MOYA sur MOYA LAND et ont été guidés à travers la SIM.Il a la réputation d'être une personne très sympathique, donc ce serait formidable si nous pouvions nous rencontrer dans un monde virtuel.


Un article sur Gralon
Faute de Carnaval de Nice 2021, participez au Cyber Carnaval de Moya

     
             
         
 
 

Événement phare de l’hiver sur la Côte d’Azur, le Carnaval de Nice attire chaque année 200.000 visiteurs, dont de nombreux touristes étrangers. En raison de la crise sanitaire,
un événement aussi fréquenté ne pouvait évidemment pas avoir lieu cette année. L’édition 2021, sur le thème du "Roi des Animaux" a donc été reportée à 2022. Cependant, si l’esprit du Carnaval vous manque,
vous pouvez toujours participer au Cyber Carnaval de l’artiste Moya sur Second Life. Explications.

Une fête virtuelle lancée il y a douze ans
C’est en 2010 que l’artiste niçois Patrick Moya a décidé de créer parallèlement au Carnaval de Nice un Cyber Carnaval sur Second Life.
Chaque année, l’artiste représente la place Masséna en 3D sur son île virtuelle et invite d’autres artistes et tous les internautes qui le souhaitent à participer à un carnaval virtuel.
Au programme : un défilé virtuel avec des concerts, des spectacles et le traditionnel défilé des chars comme lors du véritable Carnaval de Nice !
Il faut d’ailleurs préciser que cet événement en ligne est organisé en partenariat avec la Ville de Nice.
Si vous avez du mal à visualiser en quoi consiste un "cyber carnaval" sur Second Life la vidéo ci-dessous vous donnera un aperçu de l’édition virtuelle 2019 sur le thème "Le Roi du Cinéma" :
Un rendez-vous à ne pas manquer cette anné En 2021, avec l’annulation du Carnaval de Nice en raison de la pandémie de Covid-19, l’initiative de l’artiste local Patrick Moya sur Second Life prend une résonance toute particulière.
Sans l’épidémie de Covid, le carnaval de Nice aurait dû débuter le samedi 13 février 2021… Mais l’annulation de cette édition a été annoncée il y a déjà plusieurs mois.
Cela faisait trente ans que cet événement n’avait pas été annulé (la dernière annulation datant de la guerre du Golfe en 1991). Il aura fallu une autre guerre,
celle contre le coronavirus pour faire taire les musiques du Carnaval de Nice et empêcher Niçois et touristes de faire la fête sur la place Masséna.
En attendant des jours meilleurs, le carnaval de Nice "Roi des Animaux" a été reporté à 2022.
Cette année, les nostalgiques du Carnaval devront donc se contenter des initiatives en ligne, comme le défi de déguisements lancé sur les réseaux sociaux :

Les internautes trouveront aussi dans le Cyber Carnaval de Moya une alternative virtuelle mais tout aussi festive aux corsos nocturnes. De quoi se replonger, le temps d’une soirée dans l’ambiance du carnaval si chère au coeur des Azuréens !

Comment participer ?
L’artiste niçois Patrick Moya vous donne rendez-vous sur Moya land (son île sur Second Life) le 26 février 2021 en soirée pour son traditionnel Cyber Carnaval !
L’événement "Covid compatible" aura bien lieu cette année et pourra réunir des internautes des cinq continents grâce à la magie d’Internet et de leurs avatars.
Alors, si vous voulez faire la fête sans les restrictions liées aux mesures sanitaires et aux gestes barrières, venez participer à la parade virtuelle dans l'univers de l'artiste sur Second Life !
Vous pourrez mettre votre plus beau déguisement (ou du moins en équiper votre avatar) et venir danser sur une reproduction en 3D de la place Masséna !
Ces jours-ci, l’artiste propose même des directs à 21h30 pour faire participer les internautes à la préparation de ce carnaval virtuel
Pour conclure, n’oubliez pas que rendez-vous est pris avec le Carnaval Roi des Animaux en 2022 ! Vive le Roi !

Un article sur le Moya Land sur les deux versions de l'un des plus vieux magazine de second life

https://slnewserplaces.blogspot.com/2021/01/moya-artist-and-location.html?fbclid=IwAR2DCsSugh4tL_oscl-eQ7ZeviS6GsmzaVBO9qeR4aGRER9JTPRjztgRYc4

   
         
     

Un article allemand qui parle de l'article de Michel Sajn dans la Strada
à propos de l'exposition à l'artistique à Nice à propos du travail des années 75.

 

Interview par Nicolas Galup, sur Azur TV, à propos de l'exposition et du vernissage virtuel à l'Artistique


Un article par Michel Sajn à propos de l'exposition, pour le moment virtuelle, à l'Artistique.
Il y raconte aussi nos aventures du temps du collectif Verbes d'Etats dans les années 80 à Nice.

click to enlarge   click to enlarge
 
     

dans Art par Michel Sajn

L’Artistique, où la Collection Donation de Jean Ferrero a trouvé un écrin à sa mesure, est devenu un lieu d’exposition, de conférence, de projection et de performance. Il était donc logique que Patrick Moya, artiste atypique niçois, poulain de la Galerie Ferrero de 1996 à 2003, y soit exposéLa Télé de Moyaest à découvrir en ligne sur Second Life, et à L’Artistique “en vrai”, on l’espère pour bientôt…

L’exposition présente des dessins, peintures et photographies souvent inspirés du chamanisme, premières recherches de l’artiste dans son désir de devenir une “créature”, un “télé-artistequi vivrait dans le petit écran. Alors qu’il est étudiant à la Villa Arson (1974-1977), Moya imagine les fondements de son œuvre à venir.“J’ai beaucoup écrit et théorisé sur l’avenir de l’art confronté à la diffusion de l’image en direct ; ces textes de jeunesse, dont je remplissais un gros cahier noir, sont parfois naïfs et excessifs, mais ils ont pourtant forgé l’ensemble de mon travail actuel.”Nous sommes au milieu des années 70 et ses professeurs ne sont pas convaincus que la vidéo puisse être un moyen d’expression artistique. Il concevra même un grand nombre de projets d’émissions. “Avec la télévision, la transmission instantanée de l’information annule distance, temps et espace, elle supprime l’idée d’élite intellectuelle et appelle un art populaire compréhensible par tous.” Ses réflexions l’amènent à inventer une signalétique autour du thème des ondes hertziennes associées associés à 4 couleurs : le jaune pour l’Art, le message ; le bleu pour la création ; le rouge pour l’énergie, la technique ; et le vert pour le spectateur. Par la suite, Moya associera les 4 lettres de son nom à ces 4 couleurs, code qu’il utilise toujours aujourd’hui…

Dans les années 90, il est très actif et devient le stratège du collectif Verbes d’Etats qui produit des expositions, des performances de rue et autres action-painting avec certains précurseurs du Street Art comme Speedy GraphitoJérôme MénagerPatric Pinon ou Raphael Gray, mais aussi des peintres niçois comme Migliore, Pastorelli, Chaix, Boccarossa… Il organisera avec Verbes d’Etats une série d’expositions sur le Néo-lettrismes lors de la dernière édition de Attention Peinture Fraîche ! Ce cycle rendit célèbre la “figuration libre”, ceci en hommage aux lettristes et pour “chambrer” les usurpateurs du mouvement comme Roland Sabatier grâce au terme “néo” aussi galvaudé qu’ironique… Pour cette exposition, Didier BœeufJoël Duccoroy et Paul Devautour ainsi que Moya auront droit chacun à une exposition monographique, toutes introduites par une exposition générique exceptionnelle. Le cinéaste Peter Greenaway s’y joindra, tout comme le musicien et metteur en scène Karl Biscuit. De cette période restent nombre de performances que Moya a imaginées avec Verbes d’États comme Cagnes sur Klein ou la célèbre Carte Blanche à Verbes d’États dans la Galerie de la Marine à Nice, où stylisme, musique, peinture et performances changeront l’approche du site par le grand public. Moya y tient souvent le rôle du maître de cérémonie et dénonce ironiquement les “oblitérateurs”, Patrick préférant directement écrire son nom en optant pour les styles de grands artistes connus, plutôt que de faire toujours la même chose pour “oblitérer” sans signer…

Avec La Télé de Moya, L’Artistique inaugure une nouvelle sorte d’exposition : la Télé-exposition. Présente sur le web, le monde entier pourra la visiter virtuellement et y rencontrer l’artiste, ou du moins son avatar. Depuis 2007, Patrick Moya a investi le monde virtuel de Second Life en créant son Moya Land, une “petite dictature de l’art” de 260 000 m2 dont il est le maitre absolu et qui lui permet enfin de vivre dans son œuvre. “Le web m’a permis de faire apparaitre et de diffuser des parcelles de mon travail, qui avaient été pensées en prévision d’un réseau qu’on pouvait pressentir bien avant internet… J’ai préparé mon travail en fonction de ce rêve d’un village global où l’art lui-même pourrait être global : un art chamanique émanant de l’artiste, sans limites, sans hiérarchie, telle une auto-civilisation.” Moya profite de cet environnement virtuel pour réactiver ses projets d’émissions de télé (avec décors et participants) restés jusqu’à présent à l’état de dessins et présentés dans l’exposition. Le spectateur pourra accéder à cet espace en pénétrant par le fond de la scène de “L’Artistique virtuel”. Cette installation fera l’objet d’un film projeté dans la salle réelle de L’Artistique durant l’exposition.

N’oublions pas sa passion pour le Carnaval sur lequel il travailla une nouvelle fois avec Verbes d’États pour Parade en hommage à Satie, Picabia et Picasso, mais aussi avec L’Avant Spectacle ce qui permit à plus de 400 jeunes de défiler lors des corsi sous la direction de chorégraphes comme Mourad Merzouki. Tout en proposant un spectacle exceptionnel sur la musique des électroacousticiens du groupe What’s (Henri Manini, Martin Chevalier…), ils rendirent au Carnaval son côté populaire et participatif. Depuis 1994, pour le Carnaval Roi des Arts, Moya participe au carnaval en créant ou dessinant des grosses têtes et des chars, ou en tant que directeur artistique. En 2010, il invente un carnaval virtuel qui réunit des internautes des cinq continents. Tous défilent dans une parade virtuelle sur une reproduction 3D de la place Masséna sur Second Life. Il a toujours été en avance, faisant passer certains “potentats” de l’Art contemporain pour des ringards qui s’ignorent. L’avant-garde est une attitude, elle dérange toujours. C’est justice d’en célébrer un franc-tireur solitaire comme Patrick Moya.


2020

Un article et une interview par Mario Gerosa pour "virtual Vernissage"
Mario Gerosa est le grand spécialiste des mondes virtuels et inventeur du concept de renaissance virtuelle
lors de l'exposition du même nom à Florence en 2008. Présent lors du vernissage virtuel de l'exposition à l'Artistique

https://www.virtualvernissage.com/patrick-moya-un-artista-nei-mondi-virtuali/?fbclid=IwAR33OySuEi8Arh4KEp8frbLMw-qImFca3Tf3UbCzzSXLIV4WQoJZxGhmH88

click to enlarge   click to enlarge
 
click to enlarge   click to enlarge
 
click to enlarge   click to enlarge
 
     

Patrick Moya, un artista nei mondi virtuali
By Mario Gerosa

Patrick Moya, uno dei protagonisti della celebre Ecole de Nice, è uno degli artisti più attivi nella sperimentazione con i nuovi media. Performer, scultore e artista digitale, in Second Life ha creato un enorme territorio a tema ricco di implicazioni concettuali, che comprende tra l’altro una guida turistica, come quelle del mondo vero. Instancabile sperimentatore, sempre all’avanguardia, Moya ha presentato la sua idea di civilizzazione legata all’immaginario artistico nella mostra Rinascimento virtuale, ha elaborato una serie di teorie legate allo sviluppo della televisione per l’arte e si prodiga generosamente per divulgare le potenzialità delle nuove tecnologie, dei mondi virtuali, e delle nuove forme espressive. Attualmente è in programma la mostra “La télé de Moya”, allestita dall’Artistique di Nizza. Per il momento l’esposizione si può visitare nella sua versione virtuale su Second Life, poi dal 15 dicembre potrebbe essere possibile vederla anche dal vero.

Quale modello prevarrà per le gallerie virtuali? Pensi che per programmare mostre sul web verranno scelti mondi virtuali o gallerie e musei da visitare in autonomia, con o senza visore?
Penso che i musei reali preferiranno i modelli stand-alone perché è più comodo per loro. Da più di dieci anni i mondi virtuali si rendono immediatamente disponibili e hanno il vantaggio di essere più economici da implementare, tuttavia in quegli ambiti non è stato praticato nulla, o solo sotto l’impulso dell’artista. I mondi virtuali stessi inventano la propria musealità indipendentemente dalle strutture reali.

E’ un dato di fatto che l’opera d’arte in presenza è più forte. Cosa può fare una galleria virtuale per competere con gli spazi reali?
Si tratta di un’idea abbastanza preconcetta, perché dall’inizio del XX secolo l’influenza della diffusione di immagini d’arte permette di conoscere e amare un’opera senza averne mai vista una nella vita reale. Inoltre una branca dell’arte contemporanea considera l’informazione sull’opera come una delle sue parti essenziali.Per competere è sufficiente che ciò che si sperimenta nel mondo virtuale non sia trasponibile nel mondo reale – questo non significa non assomigliare alla realtà ma piuttosto offrire un’esperienza unica. Sulle mie isole virtuali, la visita guidata in macchina o in mini nave insieme a me rende l’esperienza impossibile altrove.

Nei musei che hai realizzato in Second Life ci sono anche architetture che cambiano a seconda dell’umore del visitatore? Hai mai pensato a spazi che cambiano suoni e colori in base allo stato d’animo?
Certo, è una speranza poter raggiungere questo obiettivo, ma a condizione che siano disponibili sensori che trasmettono queste informazioni. Nell’attesa, quando realizzo una visita guidata mi adeguo al visitatore e il corso o il ritmo non è mai lo stesso a seconda di quello che immagino a partire dal suo umore o dai suoi gusti.

Per il momento si vedono per lo più gallerie virtuali piuttosto minimaliste. In futuro saranno più simili ai videogiochi di nuova generazione?
Si cerca di imitare il white cube dei grandi musei reali per valorizzare l’opera, e ciò talvolta è utile. Ma non dobbiamo dimenticare che se i musei influenzano il modo di virtualizzare l’arte, questo processo in futuro sarà invertito e presto sarà il gioco che influenzerà il museo. I mondi virtuali daranno il tono all’arte. Alcuni modelli che ho preparato nel mondo virtuale hanno influenzato le mie mostre reali: ad esempio l’architettura degli interni del Radium Art Center in Corea.

Come immagini una galleria virtuale tra cinque anni?
Non sono sicuro che continueremo a notare una connessione tra i musei e le gallerie reali e tutto ciò di artistico artistico che viene realizzato nei giochi. Saranno i musei che imiteranno i giochi. Come ha detto McLuhan, per un po’ cerchiamo di far fare ai nuovi media il lavoro di quelli vecchi, poi la forza dei nuovi media prende il sopravvento. Penso quindi che non si parlerà di gallerie o musei virtuali, ma che nasceranno nuovi concept.

Quando crei una mostra delle tue opere nel mondo reale, la costruisci anche nel virtuale?
Da tredici anni a questa parte, ogni mia mostra è prima pensata in un modello virtuale del luogo nel mio studio di Second Life. Prima facevo modelli in cartone. Poi, sempre all’interno del mondo virtuale, preparo l’allestimento della mostra, da solo, o con il curatore o la curatrice. Questo mi permette di vedere la mostra in 3D. Le mie ultime due mostre in Italia, al Palazzo Ducale di Mantova e alla Reggia di Caserta, sono state preparate in questo modo. Ancor prima che le opere fossero arrivate sul posto, avevamo già girato un video della visita alla mostra per la stampa. In seguito la mostra rimane allestita su un’isola virtuale speciale, in modo che possa essere vista anche quando non è più in programma nel mondo reale.

Hai fatto un importante lavoro in mondi virtuali come Second Life. Hai anche sperimentato motori grafici come Unity o Unreal?
Cerco di entrare in tutti i mondi possibili ma purtroppo non riesco a star dietro a tutto. Ho un mio spazio su Vrchat preparato su Unity, sono presente su Roblox, su Sansar e anche su diverse Open sim e ho provato Minecraft. Ho sperimentato pure diversi mondi che sono scomparsi, come il cinese HiPiHi o Cloud Party.Credo che l’artista del futuro debba riscoprire l’universale e poter continuare a lavorare oltre la propria vita attraverso il suo avatar. Sogno di essere una civiltà tutta mia. E sogno di vivere e creare dove si presta grande attenzione all’arte e dove si sta sempre di più nelle reti e nei mondi virtuali.


Article à propos de la version virtuelle de la prochaine exposition
à l'Artistique Donation Ferrero à Nice

 

La revue anglaise The Mackayan est passée spécialement sur les îles virtuelles du Moya Land de second Life
afin de réaliser cette interview en temps de covid- une interview sans masque

Patrick Moya, the prominent French artist discusses his journey & unique art By leyla resuli: arts Columnist Creator of Moya Land and many other prolific pieces since the 1970s, Patrick Moya is a force to be reckoned with in the art world. Part of the ‘Ecole de Nice’ movement, his work has been displayed in the online virtual world of Second Life, on public mini buses in Cannes, and even on the walls of a Catholic church dedicated to Saint Jean Baptiste. ....

https://themackayan.com/2020/11/07/a-step-into-moya-land/?fbclid=IwAR0v6vqTJMNjSbYdQynMhDRN8WPjN39GqdqroLPFx-Uv0-ovWjRpNJbUEGo


 

exposition organisée par the University of Western Australia sur Second Life

https://my-virtual-pearls.tumblr.com/post/637676852145700864/gratitude-art-show-a-grand-finale-at-university

     

https://echtvirtuell.blogspot.com/2020/11/die-uwa-gratitude-art-show-ist-eroffnet.html

   

L'article "le jeu vidéo : l'avenir de la culture?" cite le Moya Land avec la vidéo d'une installation virtuelle.

https://culture.audencia.com/le-jeu-video-lavenir-de-la-culture/?fbclid=IwAR0RhNCX29lT_xPB9Cyi4wFMIsYtgB_UcV694RCsqBNf2-YvwvaTBbU-hG0

 


 

Un article sur Burn2 ; la version virtuelle de Burning Man
Posted on October 13, 2020 by Inara Pey

https://modemworld.me/2020/10/13/burn2-2020-the-metaverse-in-second-life/?fbclid=IwAR3rK_4I1MbuHy2MwoApM3i2WTITUzgQKCIcLnGFRPtnA12vNeEB3SnBx2c


Un blogueur japonais à Burn2 le Burning Man virtuel


Article de blog concernant une soirée du Burning Man virtuel
" Of course, I forgot to take any photos while DJ-ing. Facepalm.
But you’ll hear on the audio that French artist Patrick Moya joined the party for a while in his distinctive avatar,
and DJ Puddles arrived near the end to take over from me. ..."

https://www.spitfireflyinghigh.com/spiffys-dj-set-burn2.../

   

Un article sur l'exposition au musée Masséna et l'univers virtuel du Moya Land

https://question2coeur.fr/annees-joyeuses-univers-moya/?fbclid=IwAR3TMjxj6rEe15KqUUN92yzWvpvb4DK6PUXDvHCFlBKpO8d9cf-TP5Fohhg

   

Citation du Moya land dans une interview de Dario Buratti sur Artribune

https://www.artribune.com/progettazione/new-media/2020/09/gallerie-virtuali-intervista-dario-buratti/?fbclid=IwAR1he4tSihnjS7wH1fzwnzZTtwspmKplWWZX1Wm0dgL4hN6kCisk9G48H7U

   

En temps de covid quoi de mieux que de travailler à l'université du Moya Land
Comme l'indique cette blogueuse il est possible d'y trouver des textures gratuite et fullperm.

https://viruswriter.wordpress.com/2020/09/25/university-of-moya-textures-freebies-fullperm/?fbclid=IwAR09BJHysdmL5vxVn10WfYtSwlK5YWWHR4vOpGRBkTi9HZcL5TGuTZcgRVk

       

Article en français sur le tourisme virtuel en temps de COVID
Extrait : "Au final il peut aussi arriver que vous ressentiez le besoin de faire une pause et que vous vouliez choisir une destination complètement imaginaire.
Pas de problème: les jeux vidéo et les mondes virtuels offrent un large choix. Par exemple, dans Second Life, vous pouvez visiter Moya Land,
un lieu d’invention créé par l’artiste français Patrick Moya, également décrit dans un guide papier de 54 pages."

 


Un article sur le tourisme virtuel qui parle du Moya Land

"at The end, it may also happen that you will feel the need of a break and want to choose a destination in the completely imaginary. No problem: video games and virtual worlds offer a wide choice. For example, in Second Life you can visit Moya Land, a place of invention created by the French artist Patrick Moya, described in a printed guide, 54 pages."

https://www.sportsgaming.win/2020/07/with-videogame-tourism-holiday-doubles.html?fbclid=IwAR3OML3SfU7YDH8c4zkbyMc_p36cqB6BUI8_2jgKrmoItFsiBJfTLyar994

 

 

  click to enlarge

 

 


Post d'une visiteuse du Moya Land


on y parle Moya Land ( par Céline Bonnet Ligeon)

https://blog.srdr.fr/2020/04/sur-minecraft-le-beau-ne-sapprend-pas.html?spref=fb&fbclid=IwAR0NEtiGH7iR7SaADtXDl2pZ8tweGSCQQUeUVQorqXVJsbjIV-XAK1vvroY

               
     

on parle des musées virtuels du Moya land sur le blog de Laval Virtual

"Pre-existing Museum Replica Mode.Virtual replicas may pre-exist future museums, whose reality is possible. These virtual museums project real (but not currently real) museums.
The Virtual Museum of Gabon is a pre-existing replica of a real museum to come, just as the prototypes of real exhibitions in the “university” part of the Museums of Moya Island, also on Second Life,
are the prefigurations of very real exhibitions is planned – or to be planned. ..."

https://blog.laval-virtual.com/musees-virtuels-et-realites-museales/?fbclid=IwAR2mnmakbNXl1D84wVBTJrR82Fps67_-JzCtC8LQ48_Namv9WJJr9JnM8MM


 

Sur Telerama on parle la vidéo très documentéede Sylvqin
qui évoque l'histoire de second Life et au passage du Moya land

https://www.telerama.fr/television/sur-youtube-au-fait,-ca-devient-quoi,-second-life,n6642151.php?fbclid=IwAR20Hn9qrw5v4B2OnutxWPQ4pEeT2LFa_3tXhDRBEYwtpg9eO-dZrh8pza4

 

"Attention, séquence nostalgie. Ceux né avant 1990 se souviennent peut-être de Second Life, jeu conçu par Philip Rosedale et popularisé au milieu des années 2000. Tout ou presque était possible dans cet univers parallèle, semblable aux Sims, mais en ligne et en plus réaliste » : mariages, enterrements, expositions et concerts... Certains, comme l’Allemande Ailin Graef – première millionaire virtuelle d’un open world – l’utilisèrent pour bâtir un empire commercial. D’autres s’en emparèrent pour laisser libre cours à leur créativité, à l’image de l’artiste peintre Patrick Moya ou le cinéaste Chris Marker. Les candidats français à la présidentielle 2007 y ouvrirent également leurs propres QG de campagne virtuels. Drôle et bien documentée, la dernière vidéo de Sylvqin retrace son histoire, de son apogée en 2006 à sa quasi-disparition suite à la crise financière de 2008. Et que les fans se rassurent : depuis le début du confinement, les inscriptions auraient bondi de 60 % !"


30 mai - Dans Nice Matin "mondes virtuels et confinement"

 

 

 


Sur le Figaro à propos de Second Life et du Confinement

       

       

Le youtoubeur Sylvqin à réalisé un reportage sur l'histoire de second life
avec une partie consacré au Moya Land

    youtube
 

Un blog qui parle du Cyber Carnaval de Nice et de la fête virtuelle (blog de Sirdar électrique - Célia Bonnet-Ligeon) 
https://blog.srdr.fr/2019/08/faire-la-fete-virtuelle.html.

       

en couverture du magazine "rez"
à propos de l'espace virtuel du collectionneur et mecène américain Lee Olsen

   

interview en espagnol et en anglais pour le magazine de second Life AMM life et Style
Interview et traduction espagnol Lylaya Love et traduction anglaise et photos Bohemio Move

https://issuu.com/ammlifeandstyle/docs/amm_life___style__n__92_marzo_2020.docx

    click to enlarge   click to enlarge
   
click to enlarge   click to enlarge
 

Couvertures du nouvel an de Nice Matin, Var Matin et Monaco Matin
Chaque année une couverture d’artiste depuis les débuts du journal.Il est possible de s’en procurer encore sur commande auprès d’un libraire.

     
click to enlarge   click to enlarge click to enlarge
 

2019


Reportage de Laura du Web sur Tele Matin - France 2
à propos du monde virtuel du Moya land et des ses possibilités

             
           

Replay du reportage de " Laura du web " - c'est à 2h10mn de l'emission 
https://www.france.tv/france-2/telematin/1110315-telematin.html?fbclid=IwAR3Jm2EN_5WIiKCF6q4klN9fLDtmoVsOMblSAiFo3qO9BTW-aWn44e0jYP0


Un visiteur japonais de passage lors du vernissage virtuel
de la copie 3d de l'exposition à la Maison de France à Monaco

           

Article en espagnol dans AMM à propos de l'exposition sur l'île du label américain Soak Music Avenue

 

Visite d'un blogueur japonais en visite guidée sur le Moya Land

 
 

Article sur le Moya land dans le magazine de mode et décoration des mondes virtuels "Eclipse" 
https://issuu.com/eclipse…/…/eclipse_magazine_september_2019
Article et photos par Eliana Molteni (Oema)

 

Interview français - anglais dans le magazine américain HyperGrid Zone
à l'occasion de l'installation d'un nouveau Moya land sur le monde virtuel Digiworldz sur lequel on m'a offert 16 îles virtuelles

 

Un film réalisé par le cinéaste allemand Bernhard Drax pour Second life
Second life (Linden Lab) fait réaliser des films sur les principales places de l'univers virtuel par Bernhard Drax aka Draxtor

For English speakers it is necessary to activate the subtitles - pour les anglophones il faut activer les sous titres

               

Extrait d'un article sur l'exposition de groupe à la Maison d'Aneli sur Second Life :
Blog de Diomita et Jenny Maurer

      I saw already some of Patrick Moya’s art. I came across him in 2017 when I visited his Moya Land (read Simploring 2017 (56) Moya).
Patrick Moya (born 1955 in Troyes, France), is a French artist. He is a part of the artistic movement “Ecole de Nice”. Moya has been at the forefront since the 1970s of straddling the latest forms of media and technology to benefit art rather than rendering it extinct.
(excerpt from wikipedia).
He is an early pioneer of video art and is active with his art in Second Life since 2007 in addition to his work in the physical world. The barriers between the two worlds do blur in his artistic work. Moya Patrick (moya janus) has also a website 
http://moyapatrick.com/ with tons of information about his work and about Moya in Second Life. Unfortunately it is in French only.
At La Maison d’Aneli we see different pieces of his work, all of them clearly showing Patrick Moya’s style. Most of them are dealing with different ways of creating kind of a Moya brand displaying the name Moya.

(Traduction automatique)
J'ai déjà vu une partie de l'art de Patrick Moya. Je l'ai rencontré en 2017 lorsque j'ai visité son Moya Land (lire Simploring 2017 (56) Moya).
Patrick Moya (né en 1955 à Troyes, France), est un artiste français. Il fait partie du mouvement artistique «Ecole de Nice». Moya a été à l'avant-garde depuis les années 1970 en chevauchant les dernières formes de médias et de technologies au profit de l'art plutôt que de le faire disparaître.
(extrait de wikipedia).
Il est l'un des premiers pionniers de l'art vidéo et est actif avec son art dans Second Life depuis 2007 en plus de son travail dans le monde physique. Les barrières entre les deux mondes s'estompent dans son travail artistique. Moya Patrick (moya janus) a également un site Web http://moyapatrick.com/ avec des tonnes d'informations sur son travail et sur Moya dans Second Life. Malheureusement, c'est uniquement en français.
À La Maison d’Aneli, nous voyons différentes pièces de son travail, toutes montrant clairement le style de Patrick Moya. La plupart d'entre eux traitent de différentes façons de créer une sorte de marque Moya affichant le nom Moya.

 

Un blog de l'université de Chester concernant un projet dans Second life
et dont les membres ont visité les îles Moya de second Life
afin de préparer un projet de curation d'exposition

     

Une visiteuse japonaise twette lors de sa visite guidée du Moya land

   

 

2018

extraits du documentaire "L'AVENIR DU PASSÉ" de Marion Borelli
chez "Ithaque Production" sortie prochaine
http://lavenirdupasse.com/

   

sur le site Gralon - une question sur le Moya land dans un quizz concernant l'art
Pour ceux qui vivent dans second life la réponse est facile

https://www.gralon.net/quizz/art-et-culture/quizz-qu-est-ce-que-le-moya-land--11059.htm

Qu'est-ce que le Moya Land ?
1) l'univers virtuel de Patrick Moya sur Second Life
2) un parc d'attraction rempli de sculptures de Patrick Moya
3) un espace consacré à Patrick Moya au MAMAC de Nice
4) une immense fresque réalisée par Patrick Moya

 

à propos du Noël au Pôle Culturel Chabran de Draguignan dans la cadre du "Mois Moya"

La Strada   click to enlarge
 

extraits d'un article de Pauline Weber pour Beaux arts

  click to enlarge click to enlarge

Rubrique "Héros" du magazine Artension
avec un entretien réalisé par Patrick Le Fur sur 8 pages

Texte de Véronique Godé pour artshebdomedias
http://artshebdomedias.com/article/introspective-moya-port-de-nice/

  Moya, c’est à la fois Gepetto et Pinocchio, l’œuvre et son créateur, Guy Lux et Debord, Chantal et son homologue : l’artiste peintre, performeur ou bâtisseur conceptuel dans les métavers de Second Life s’inspire autant de l’énergie créatrice d’un Goya que de l’esthétique kawaii d’une chorégraphie coréenne. L’art par dessus tout et la pulsion enfantine sublimée ! Jusqu’au 15 avril, Le cas Moya s’expose à Nice, inaugurant par une belle exposition introspective un tout nouveau lieu patrimonial : la galerie Lympia, dédiée à l’art contemporain sur le port.

Dans un bel écrin, conçu sur trois étages à partir d’un ancien bagne et d’un joli pavillon méditerranéen coiffé d’un toit terrasse, tout l’aréopage de Patrick Moya, Dolly la brebis clonée – égérie des soirées électro de la région –, l’âne, le singe, l’éléphant, la grue et la soucoupe volante… sans oublier le petit Moya en personne, nous font face dans de grands tableaux, sous la forme de sculptures, de céramiques ou de vidéoclips, comme s’ils nous attendaient pour une fête ! Sur le registre de la psychanalyse, la commissaire Florence Canarelli – auteure, notamment, d’une thèse sur la représentation de la folie dans l’œuvre de Goya – a conçu avec notre plasticien baroque et faussement naïf une exposition rétrospective qui rend hommage à son narcissisme fondateur – de la constitution de son moi au surmoi, en passant par la chambre et le nom du père. Ce duo complice avait d’ores et déjà répertorié en 2011 plus de 4 000 œuvres dans un catalogue raisonné*. Après 40 ans de création, il fallait bien faire le tri !
Né en 1955, Patrick Moya grandit à Troyes, où son père tient une boutique de prêt-à-porter féminin, laissant les clientes essayer librement les dernières tenues à la mode parisienne alors que l’enfant joue dans la vitrine et commence très vite à dessiner. Aura-t-il gardé de cette enfance exposée le goût de la performance et de la peinture en public, qu’il exécute sans retouche, dans de grandes fresques lors de soirées festives ? C’est à 15 ans seulement que « l’enfant chéri » du pays niçois, dont la civilisation joyeuse illumine désormais le tramway et les bus, fait irruption sur la Côte d’Azur. A ce moment-là, lorsque ses parents espagnols se marient, il emprunte le fameux nom du père. Dans une des premières salles de l’exposition, ses œuvres de jeunesse en déclinent les quatre caractères, M-O-Y-A, sous différentes formes symboliques : lettrisme aux couleurs primaires et ou bien sculpture. Comme si la signature elle même constituait l’œuvre à part entière.
Au cours de ses trois ans d’étude à la Villa Arson, Moya évolue de la BD à l’art conceptuel, du body art à l’art sociologique et à la vidéo. Il réfléchit sur l’impact de la télévision en direct, où l’humain est au centre, et fait même signer une pétition à ses professeurs pour que Guy Lux, son champion de la discipline, soit nommé ministre de la culture ! « L’art doit être populaire et le rôle de l’artiste est de toucher le plus grand nombre. Sa place est donc au cœur de l’œuvre ! », affirme celui qui, avant de se mettre à l’ouvrage, posa nu pendant quelques années pour des écoles d’art. « Je ne veux pas être le créateur, mais la créature », se dit-il, titrant l’une de ses premières expositions Esquisse d’un narcisse niçois en 1985. Pour Moya cela ne fait plus aucun doute : « Le message, c’est le médium et le médium, c’est l’artiste, conclut-il à la lecture de McLuhan. Et le seul message que j’ai à faire passer, c’est MOI ! » En 1997, il crée pour autoportrait un petit personnage à lunettes qu’il intègre dans la plupart de ses toiles et décline sur tous les supports, céramique, vidéo, 3D, marionnette, etc. « J’ai toujours rêvé d’être universel par la pratique de nombreuses techniques et styles et par la multiplication de mes avatars », confie le plasticien prolifique et travailleur acharné. Pendant quatre ans, Moya est capable de peindre les murs d’une chapelle de montagne à la mémoire de Saint Jean-Baptiste. Mais lorsque la fresque est inaugurée à Clans, en 2007, l’artiste aura servi de modèle à tous les saints, même Jésus ! Moya se prendrait-il donc pour Dieu ? Toujours est-il que depuis ses premières programmations sur un Thomson MO5, il tente de se virtualiser. Depuis 2007, cet artiste numérique hors norme passe une partie de sa vie dans le Moya Land, tout un univers émergé, construit à son effigie dans Second Life, où il anime, à Noël, la messe en direct, organise des conférences et des visites guidées dans son Moya circus, son musée, sa galerie, son sanctuaire, son cinéma ou encore dans toutes les répliques en 3D des expositions qui lui sont consacrées. Suivi par un club international de geeks et d’amateurs d’art de la Californie à Busan, en Corée, en passant par l’Italie, Moya y a même créé avec humour un groupe de personnages contestataires manifestant contre l’autocratie qui règne dans l’île. « L’art est supérieur à tout, il est supérieur à Dieu… il faut adorer l’art ! », affirme celui qui, en toute simplicité, créait à l’âge de trente ans La bible en photocopie de Patrick Moya : Adam et Eve y sont chassés de l’intérieur de l’œuvre ; le premier devient alors peintre et sa compagne comédienne, le travail créatif sera le

dans la revue italienne Hestetika

 

Le stand Nice Matin a la foire de Nice
Avec les personnages du Moya land et une édition spéciale moya land (édition virtuelle réalisée avec des articles consacrés à Moya)

       
         
       
 

Interview pour la série "l'art en 3 minutes" partie 2 - le virtuel
interview réalisée par Morgane Nannini

       

10 janvier sur France Bleu Azur. Interview par Eric Charay "L'artiste niçois Moya et son monde virtuel moyaland"
https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-de-ca-vaut-le-detour/azur/l-artiste-nicois-moya-et-son-monde-virtuel-moyaland

 

2017

Artprice partage l'annonce de l'exposition à Villers lès Nancy et sa version virtuelle sous forme de serious game
https://twitter.com/artpricedotcom/status/746737248104742912

Annonce de l'exposition de Villers lès Nancy sur Culturbox
http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/peinture/patrick-moya-artiste-narcissique-en-vernissage-virtuel-a-villers-les-nancy-241963

               

un article de Mario Gerosa paru dans AD MAGAZINE ITALIA

      http://ad.vfnetwork.it/news/2017/10/30/moya-arte-come-comunicazione/  
   

2017 Les actes du colloque "Del personaje al mito. Avatares y metamorfosis"dans la revue Degrés.
revue internationale de recherche universitaire éditée en belgique.
Colloque à l'université de Seville ou l'universitaire Ghislaine del Rey parlait du passage de créateur à créature dans l'univers virtuel du Moya Land

     

click to enlarge

 
    click to enlarge    
   

Interview pour le blog Veridical
https://blogveridical.wordpress.com/2017/07/19/a-singular-interview-with-moya-patrick/

 

 

 

 

Une exploratrice de mondes virtuels qui est passée sur le Moya land

https://alisonjamesart.com/2017/02/15/the-first-five-days-in-the-second-life-of-mangrovejane/

 

 

 

 

 

 

 

 

visite complète des îles Moya d'une durée de 5 heures en 2014
un film réalisé par Zarrakan Productions
Le Moya Land est un monde qui vit avec ou sans son créateur - ce film a été réalisé en l'absence de l'artiste
et découvert sur internet

 

 

 

 

 

 

 

 

On parle du Moya land sur le blog d'une exploratrice australienne de mondes virtuels Alison James
"Alison James - Explorer of physical and virtual environments, an adventurer of the mind and a creator of fantastical things"
https://alisonjamesart.com/2017/05/01/in-search-of-inspiration/

 

 

  "........ And so from this place of quiet, I traveled to the delightful Moya Land (4.). This is one of my favourite places on the grid. It is utterly chaotic and assaults your mind with its visual noise from the moment you teleport in. But I LOVE it. There is just always so much to see and every time I go I see new things, I explore new parts of the sim and I stand and stare in amazement at the breadth and depth of the wonderful artist’s accomplishments. His work output is truly astounding
Moya land showcases the real life work of the artist (5. & 6.). There are pictures of his many exhibits and parades and accomplishments. But it is more than that. It is also his real life work, made real in a virtual form. The exhibits are remade and reborn and become MORE. They are there for everyone to see, regardless of WHERE you live and who you are. You can go in and see it and be bemused or be excited or just stand around and be confused.
Moya has this subversive sense of humour that comes out in everything he does. It makes me smile and it makes me question everything from the idea of police brutality to the way art institutions and the canon of art choose and curate their exhibits. I still have not seen it all. I just know that when I go to Moya land, I come away feeling BETTER. So in some ways, I don’t really WANT to see it all at once. I just want to come when I am feeling a bit low or when I need inspiration, because I know in moments, I will regain my sense of playful curiosity and wonder for the world....."

 


film tourné par un visiteur des îles Moya.
il n'y avait personne de l'office de tourisme du Moya Land lors de son passage. Il semble être russe ou d'un pays de l'est - une visite assez complete de 30 minutes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

beau reportage sur les îles Moya à l'occasion des 10 ans
http://www.daphnearts.com/moyas-world/

 

Based in the metaverse Second Life, since 2007, on a surface of 260.000 sqm, running on 4 servers, Moya Land, a complete livable and accessible virtual universe created by the French artist, Patrick Moya (1955), marks 10 years from its creation.
Moya is a prolific artist touching on everything from art: films, billboard art, ceramics, computer, conceptual art, drawings, fashion art, mural, painting, projection art, sculpture and video art – up to now
.
As the artist states, he is attempting to bring all his real life artworks and exhibitions into the virtual world. Moya’s dream of creating art in the metaverse began years before Second Life. He tried, with not much success, to cross artworks from virtual creation to physical world and vice versa, seeking constantly a transition between the mediums, mainly aiming to explain the diversity of techniques and styles. But only when Second Life was created, it became possible for him to start creating his virtual universe.
The visitors at Moya Land will have the chance to see and enjoy many artworks, (drawings, photos, sculptures, etc) at the museums of Modern Arts, Fine Arts, Archeology and History of Moya Photography, Decorative Arts applied, Popular Arts and traditions, Calligraphy, Moya Chapel and Performances, the Moya Circus, the Biennale of Moya Land and a space of Street Art, throughout the entire sim.
A car is designed by the artist and available to borrow with a click to visit the island. This unique service in Second Life is particularly appreciated by discerning tourists. Furthermore, Moya offers guided tours to the visitors.

In his universe of Moya, “the creator became the creature”, as stated at the official website.
His avatar (virtual self representation), a cartoon-like alter ego, conceived as one of his characters residing Moya Land, became part of his artwork, and is living out an imaginary dream, immersed and interacting with the fantasy environment.
The distinctive logo MOYA appears often. The letters of his name in his art, which he has put on as many surfaces as possible, -mostly in the background of his paintings or in sculpture – in a celebratory way, has become his trademark.
Moya seems to make a fascinating play with reality and virtual. Who is the real and who is fictional? The cartoons, the two dimensional drawn and painted characters scattered all over Moya Land, or the perplexed – “real” visitor” who walks among them in the same universe?
Moya’s World – 10 years in the metaverse Second Life


Interview à propos du Moya land de second Life dans le magazine Vsn
(magazine consacré au mondes virtuels) Photos du reporter qui a visité les îles Moya.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://issuu.com/mvlmagazine/docs/vsn_june_july_2017/98

une visiteuse d'un blog plutôt BDSM a visité les îles Moya de Second life et a fait un bel article 
https://themaurers.me/2017/07/20/simploring-2017-56-moya/

     

     

30 juillet - film sur le Moya Museum de Sansar par un visiteur américain
qui réalise des emissions en live dans les mondes virtuels.

Sansar est ouvert au public depuis hier mais le moya land travail depuis un mois pour préparer son installation avec une clause de confidentialité jusqu'a hier

       

       

une visiteuse du nouveau monde virtuel Sansar de passage au Moya Museum sur le blog MONISWORLDSL

   

 

   

Un article sur l'île Moya sur le mondes virtuel Sansar de Linden Lab
https://sansarnewsblog.wordpress.com/2017/08/19/pick-of-the-day-moya-museum/

 

     

Patrick Moya is a French artist who is already well-known in virtual worlds such as Second Life (and the now-shuttered Cloud Party) for his museum installations, often making oversized, playful works of art using the four letters of his last name. Patrick has now set up an art gallery in Sansar, called the Moya Museum.You can walk around in the main museum building, viewing a small collection of his pictures and sculptures. The lighting is a little dim for my tastes, but he has placed spotlights over his paintings so you can see them clearly enough.Outside the museum is a smaller building called La Chapelle MOYA. It’s a virtual version of an actual chapel in the small French village of Clans, the interior of which Patrick decorated with frescoes.Moya Museum is an interesting place to wander around, and well worth a visit.

Le Cyber Carnaval des îles Moya et les "toilettes de Nicole" à la télévision chilienne
à l'occasion d'un reportage sur le Carnaval de Nice reportage réalisé par Juanita Ringeling célèbre comédienne chilienne

   
   
       

       

un article sur un blog concernant le tourisme virtuel

http://thesecondlifetourist.blogspot.fr/2016/10/art-in-second-life-patrick-moya.html?spref=fb

Le Moya land sur un site de tourisme virtuel américain 
"Couvrant quatre sims, l'exposition Moya célèbre l'œuvre frénétique et exubérante de l'artiste français Patrick Moya . Vous pouvez monter une excursion en train , se joindre à une révolte, entrer dans un monde de dessin animé au sein de Second Life P) et de visiter une pyramide. Il est clair que ce gars est incroyablement talentueux, drôle, empreint d'une énergie frénétique et il devrait rester sur ses médicaments."
http://mattpoole.net/EC/?p=323

"Back after a short hiatus of three years, I shall attempt to resume regular posts about new Second Life builds…Prepare to be overstimulated!
Calling this an art build is like calling Earth a round thing with people on it.  Spanning four sims, the Moya exhibit celebrates the frenetic and exuberant artwork of French artist Patrick Moya (http://www.moyapatrick.com/).  You can ride a bullet train tour, join a revolt, enter a cartoon world within Second Life (:P) and tour a pyramid.  Clearly this guy is incredibly talented, funny, imbued with a frenzied energy and he should stay on his meds. There is a little bit of everything here, and it’s all great stuff!
You will need a cool cloth for your forehead and your graphics card after this one.  Make sure you tour the Pyramid!  Set to night and use the torch!"  
 

2016

Un article sur le Moya Land

http://www.eddihaskell.com/2015/02/great-second-life-art-installations_18.html

Tuesday, May 31, 2016

"Great Second Life Destinations: The Moya Museum
Patrick Moya, which is from Nice, France, and is Moya Janus in Second Life, is one of the top multimedia artists in virtual reality.  He owns a multi-region complex showcasing his work which can be accessed by using Moya Museum, images which I show here,  as a central location.  Patrick's creative genius makes use of hand-drawn and multimedia images unified in presenting the artists' huge talent and savoir-faire for unified two and three dimensional design. Patrick also shows a great deal of humor and wit in his work -- which, spread over a large region,  covers an entire world  of creative design -- as can only be imagined by Moya. 
Make sure to visit the sculptures and drawings located within the interior spaces of museum structures.  To visit this highly recommended destination:
In 2015, Patrick Moya had an excellent art installation at MetaLES called Moya's Memory. Many bloggers covered this -- you can see my coverage here: ........"

Mars 2016 - un reportage de tv-mantova sur la préparation virtuelle
de l'exposition au palazzo Ducale

vue du serious game Moya Land

               

26 fev Conférence sur le Cyber Carnaval de Nice comme Serious Game au 27 Delvalle à Nice
Rencontre avec les participants au Cyber carnaval de Nice. Gentle Héron professeur américaine atteinte de la sclérose en plaque était en direct depuis Second life et nous a fait visiter les îles de son association Virtual Ability - Rencontre avec Jean François reveillard créateur de la radio suisse DBC et pionnier des radios web et consultant pour l'union européenne qui nous présente les îles Suisse - visite également de l'île "création for parkinson" crée pour une dame de 88 ans atteinte de cette maladie qui vit sur cette île une vie sociale pleine d'activités. d'autres rencontres se feront au hasard de la visite

 

9 dec - invité de La Grande Émission sur Azur TV
Filmée à la Donation ferrero - émission diffusée le 31 décembre

 

Article dans l'Est Eclair du 6 dec 2015

2015

le père Lequin parle de son expérience dans second life pour la Messe de Noël

 

l'article d'une visiteuse du Moya Land
http://wartybliggensthetoad.blogspot.fr/2015/07/the-art-of-moya-in-second-life.html

Le Moya land dans le livre "Atlante dell’abitare virtuale: Il Disegno della Città Virtuale" de  Maurizio Unali 
chez Gangeli editore

     

 Mario Gerosa  auteur du livre "Nouveau Tourisme"
parle du Moya land comme destination du futur tourisme virtuel.
 
"Passionné des mondes virtuels, Mario Gerosa atraité de ce thème à travers des essais, des expositions et conferences .
Redacteur en chef de AD magazine, il a enseigné le Multimédia à l'École polytechnique de Milan et en 2008 il a organisé l'exposition "Renaissance virtuelle" à Florence,
qui a présenté pour la première fois dans un grand musée l'art virtuel de la deuxième vie."

 

dans le magazine PHOTOGRAPHY de juin
merci à João Batista -
https://issuu.com/slphotography/docs/june_2015/238?e=0

 

         

 

 

Avril 2015 - Il Mattino de Caserta

 

2014

Novembre 2014 Nice Matin à l'occasion de la dédicace du livre "l'art dans le nuage"
Espace Culturel Leclerc de Vence
 


 




 


2013

     

 


 



août 2013 en direct avec le monde virtuel du Moya land depuis l'exposition Moya en Corée au radium Art Center





 

 


2012


     
 



       
   
       
   

 


2011

     

     
 

 


 


 


2010


 



 


 


 


un livre sur les mondes virtuels auquel a contribué l'universitaire tunisienne Wafa Borgès qui parle, entre autre, du Moya Land
cliquez pour agrandir


Université de Brera à Milan. Livre "Brera Academy Virtual Lab"
Texte pour un livre sur les mondes virtuels publié sous l'égide de l'université de Brera à Milan. "Brera Academy Virtual Lab . Un viaggio dai mondi vituali alla realtà aumentata nel segno dell'Open Source". Giampiero Moioli, Mario Gerosa ( a cura di). Edité chez Franco Angeli dans la collection architecture et design
Contributeur Philippe Starck, Gastone Mariani, Giampiero Moioli, Mario Gerosa, Andreas Henning, Ignazio Gadaleta, Luca Lisci, Patrick Moya, Cristiana Campanini, Francesca Porreca, Ezio Grisanti, Gino Flore, Pierluigi Casolari, Giovanni Ziccardi, Bruno Aliprandi, Margherita Balzerani, Marco Rapino, Sonia La Rosa, Renzo Salvi, Marcello Pecchioli, Stefano Lazzari, Tommaso Correale Santacroce e Federica Peruzzo, Cristian Contini e Alberto Mori

 
Accademia di Belle Arti di Brera, 28 nov 2008, lezione sperimentale
con visita all’isola di Moya. Nella foto l’ereo virtuale di Moya
   
 

La mia seconda vita d’artista
di Patrick Moya

Nel mio universo in Second Life io non cercavo di creare un’opera destinata alle esposizioni o ai festival di arte digitale ma volevo realizzare il mio sogno iniziale: quello di trasformarmi in una creatura interna all’immagine piuttosto che essere il creatore che si esprime per mezzo di una immagine. Penetrando all’interno dell’opera e cercando una relazione istantanea con lo spettatore in una completa ubiquità, io scappo automaticamente dalla storia dell’arte che si costruisce sulla differenza fra il tempo della creazione e quello della diffusione dell’opera nel racconto della durata della trasmissione e della fabbricazione dell’opera stessa. Nel mondo virtuale di Second Life io sono un “secondo artista” e, se può sembrare che vi realizzi delle opere, queste non hanno alcun interesse artistico se non l’istantaneità della relazione che rende inutile raccontarne il processo. Gli oggetti, le installazioni o le performance presentate nell’isola di Moya che assomigliano a opere non sono che elementi equivalenti agli alberi o alle nuvole in un quadro figurativo. Questi oggetti virtuali servono come decoro immersivo nella mia seconda vita d’artista. L’intuizione dell’arte contemporanea che “tutto è arte” era difficile da concretizzare in un mondo fisico dove la messa in scena museale ridava ad ogni oggetto un carattere sacro. Il mondo virtuale dà a questa idea tutto il suo senso combinando l’idea che “niente e tutto è arte” e che finalmente l’arte è là dove l’artista si trova. L’isola di Moya non ha bisogno di essere sacralizzata da una presentazione museale perché, essendo immersa nel suo centro, per conoscerla non la si vede dall’esterno. Second Life, permettendomi di vivere all’interno dell’opera la metà del mio tempo e, soprattutto, di incontrare il pubblico, è ora il mezzo che più mi avvicina al mio scopo finale.

Patrick Moya è un artista francese nato nel 1955 che vive e lavora a Nizza e su Second Life. In seguito alla lettura delle teorie della comunicazione di Mac Luhan Patrick Moya cercherà di diventare la creatura invece del creatore. Queste ricerche prendono forma nel 1974 durante i suoi studi a Villa Arson quando mette in scena false trasmissioni televisive in diretta senza registrazione nelle quali è il personaggio principale, poi poserà per dieci anni come modello per le scuole di Belle Arti. Cercherà di mettere l’artista al centro dell’arte scrivendo il suo nome in tutte le sue opere pittoriche o digitali creando un primo avatar caricaturale per i quadri che gli danno una certa notorietà. Crea il suo primo mondo virtuale con i primi programmi di modellazione 3D, poi lo rende accessibile a tutti trasferendolo in Second Life su una superficie che occupa 5 server dove vive la metà del suo tempo incontrando gli spettatori e conducendoli la sera in visite guidate su una macchina o su un aereo virtuale.


La Strada mai 2010 - à propose de la manifestation Base Art - Art et Mecenat -
La caisse d'Epargne partenaire de Moya pour cette occasion

       

voir un reportage de France 3 TV - partie Second Life à la fin du reportage

http://mediterranee.france3.fr/info/cote-d-azur/theme-de-l-annee-2010--la-planete-bleue-61024532.html?onglet=videos&id-video=nice_1155396_DOSSIER_CARNAVA_00000B55_180220101114_F3


Programme du carnaval de nice 2010

 


Nice Matin 12 dec 2009 à propos de l'installation d'une crèche à roquebrune cap martin


Nice Matin Nov 2009 - A l'occasion des 40 ans de l'internet - spécial "réseaux sociaux"

 


sept 09 - Hebdomadaire Email Gourmand et mensuel RestoGratuit pros
A propos du travail avec le chef 2 étoiles Christian Sinicropi

     

Mai 2009 - Magazine de l'hotel Martinez Cannes - pour les 80 ans du martinez

 

 

un dossier de presse complet et un film dans une clé ultra plate

 

Distribué aux journalistes pendant le Festival de Cannes

     

 

 

 

20 avril 2009 La tribune Le Progrès Lyon


1er avril 2009 - Nice Matin - A propos de la vente à l'agence immobilière Haussmann, en collaboration avec la galerie Ferrero, de sculptures, terrains et maisons virtuelles

Nice Matin 31 mars 09

 

Nice Matin 3 avril 09

 


Mars 2009 Article de Véronique Godé sur Second Life dans la revue MCD Musiques et cultures digitales.


Mars 2009 - Nice-Matin
A propos de l'exposition "en route pour le Moya land" à Beausoleil

11 Mars 2009 - Nice-Matin
A propos de l'exposition "en route pour le Moya land" à Beausoleil

   

Fevrier 2009 reportage de FR3 consacré au char de Moya en réel et sur Second Life


Janvier 2009 - Visite de la journaliste Véronique Godé de ARTE TV sur l'île Moya.
Voir le reportage sur
http://www.arte.tv/fr/Echappees-culturelles/cultures-electroniques/2385240.html

L'avatar de Véronique Godé


0ctobre 2009 - Le Matin - Suisse
à propos de l'exposition rinascimento virtuale au Firenze


Octobre 2008 Rai Uno - reportage sur l'exposition Rinascimento Virtuale à Florence

RAITV


octobre 2008 Nice matin à propos de l'inauguration d'un laboratoire du virtuel au MUSEAAV (Musée-Usine Espace Art Actuel / Virtuel)

 


Octobre 2008 Catalogue de l'exposition Rinascimento Virtuale à Firenze


sept 2008 - livre "Arts numériques"
édition M21 Editions et MCD annoncent la sortie du livre :Arts numériques - Tendances, Artistes, Lieux & Festivals

 


dimanche 22 juin 2008 - Journal suisse "LE MATIN"
article de Barbotine Dingson envoyée spécial dans second Life du journal suisse Le Matin à propos de la l'exposition "Rinascimento Virtuale" à Firenze en octobre organisée par Mario Gerosa (rédacteur en chef de AD Magazine et spécialiste des mondes virtuels)


Mai 2008 - let'smotiv et Mag Sète à propos de la performance au théatre de la mer de sète

     

Avril 2008 Art Cote d'Azur

 

 


Avril 2008 La Stampa - Savona - à propos d'une performance sur second Life au Bar Brandale


mars 2008 Coming Up - Article concernant l'île Moya


Mars 2008 DBC radio TV suisse interview de l'avatar de Moya en direct de Second Life dans l'émission Live Altitude http://www.wat.tv/video/second-life-moya-janus-iyr4_8a1q_.html


FR3 - cliquez sur l'image pour voir l'émission


Let's Go fev 2008


Monaco Hebdo fev 2008


Objectif Méditerranée - Le virtuel à la cote


20 minutes Strasbourg - foire d'art Start 2008


La Strada 2008


Cote 2007 - réalisation de la couverture des 20 ans et article sur second Life


sept 2007 Vivre Nice à propos de la Chapelle virtuelle


Concernant l'ancien univers virtuel de Moya


fev 2006 la Strada
un carnaval dans l'ancien univers virtuel de Moya


juillet - octobre 2005


décembre 2005 - Avenir Cote d'Azur


Cimaise - automne 2003

   


Extraits des médias de Second Life
Blogs et Sites


 

2018 parutions concernant l'exposition pour Feed and Smile

 

 

 

 

2011

 

 

2010

 

Blog turista virtuale - Italien - mai 2010

 

 

Arte e Mente Arte Psicologia Comunicazione Memoria

Patrick Moya, questa sera, Domenica 15 Novembre 2009, in diretta da Padova alle ore 18 e in Second Life
Post aggiunto da Lapsus Weinstein il 15 Novembre 2009 alle 18:30 - Visualizza il blog di Lapsus Weinstein


|CAKTUS le magazine francophone des univers virtuels
14 septembre 2009 - Auteur
Framboise Despres

Met ton parachute, je t’emmène diner

En ce dimanche soir 13 septembre 2009, je me suis apprêtée pour me rendre à un diner un peu particulier sur Second Life.
L’on m’avait prévenu que cela se passerait en plein air et qu’il était préférable de ne pas avoir le vertige…intriguée je l’étais !
A l’occasion d’un « 
Diner In The Sky » organisé par « Cuisine Créative » en Real Life à Paris, et mené de main de maître par l’incontournable Christian Sinicropi, qui n’est autre que le Chef cuisinier étoilé du « Martinez », j’ai en effet eu la chance d’être conviée à un diner parallèle, en temps réel, dans notre monde virtuel favori. Nous étions donc une bonne vingtaine de convives de plusieurs pays sur une plateforme suspendue par une grue autour du Chef Sinicropi. Ce dernier faisait le service à ce moment là en Real Life à 50m du sol au dessus des Jardins des Tuileries, mais nous a malgré tout honoré de sa « présence » par l’intermédiaire de son avatar  Sinicropi Helendale. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Christian Sinicropi  est originaire de la ville de Cannes, après l’obtention de son CAP de cuisinier en 1989, il a œuvré a Cannes, a Biarritz, puis à Strasbourg ou encore à Monaco, avant d’intégrer en 2001 les cuisines de l’Hotel Martinez que nous connaissons tous comme l’hôtel des stars au moment du festival Cannes.
Il y a pris la relève du Chef Christian Vilmer en 2007, et il régale notamment les papilles du jury du festival international du cinéma. Nous avions  à notre disposition des écrans disposés devant nous pour nous permettre de visionner le Chef Sinicropi (en Real Life) nous expliquant l’élaboration de son menu ce qui nous a tous fait vibrer les papilles ! Christian Sinicropi se passionne pour SL depuis que l’artiste Patrick Moya lui a fait découvrir cet univers et y possède sa cuisine virtuelle. Il est effet passionné de 3D depuis toujours et n’hésite pas a parler de SL au cours de ses interview RL. Il semble que le tandem Sinicropi-Moya soit des plus performant car c’est en effet ce dernier qui hébergeait l’événement du diner sur
sa sim dédiée a l’art et qui nous a accueilli avec son avatar Moya Janus. Il a également filmé le repas SL et vous pouvez retrouver les images (et de nombreux live en SL) sur son site. Pour en revenir a notre diner, nous aimerions bien nous régaler…, malheureusement, comme vous vous en doutez, ce que nous avons dans nos assiettes ne parvient pas jusque de l’autre coté de l’écran….et j’ai beau chercher je n’ai pas de Chef Sinicropi chez moi…ni son menu dans mon frigo…mais peu importe, je me laisse envouter par la magie de « diner » sur une plateforme au coté de la Tour Eiffel, avec une musique d’ambiance relaxante des plus agréable et une conversation décontractée de bon aloi.De plus nous étions en excellente compagnie avec des plusieurs artistes qui exposent en SL grâce à l’association Pirats Art Network qui était partenaire de l’événement et dont les dirigeants Newbab et Merlina étaient parmi les convives. Pirats faisant bien les choses, il était prévu plusieurs services afin que tous puissent apprécier ce diner exceptionnel, et je tiens a souligner que tout ceci était entièrement gratuit pour les résidents SL mais que les VIP qui etaient sur la plateforme « Real Life » ont du débourser 924 euros pour occuper leur places privilégiées. La rencontre de l’art culinaire et de l’art graphique est un vrai bonheur et j’espère vivement pouvoir participer à l’avenir à d’autre rencontre « de haut vol» de ce style !
Ce genre d’événement nous confirme que SL ne se résume pas à des shops de vêtements et à des discothèques…c’est une formidable plateforme d’expression et un excellent support médiatique qui ne demande qu’à être exploité à sa juste valeur par des personnes imaginatives.


SLX Art on Second Life
Moya, aux frontières du réel et du virtuel....
 
(Français/French) posté le vendredi 27 mars 2009 14:57

Je voudrais vous présenter aujourd'hui un artiste que je trouve complètement délirant... je me demande d'ailleurs comment il peut faire pour être aussi investit sur Second Life tout comme dans le monde réel... Je pense que la plupart des 'artistes' sliens le connaissent... quant aux autres, n'hésitez pas à vous penchez sur le cas Moya... que vous soyez un simple avatar ou un être humain....


Mars 2009 Emission de radio sur second Life "sans aucun problème" avec comme invité d'honneur Moya Janus


Univers Virtuels & Second Life

Moya à l’Académie des Beaux-Arts de Venise (dans la réalité)
posted by
Clémence GUYOT-KLAXON

Moya se déplace sur Venise

L’artiste français Patrick Moya présentera son travail sur Second Life (en particulier son île “Moya” conçue comme une œuvre globale), les 25, 26 et 27 mars à l’Accademia di Belle Arti di Venezia. Il organisera à cette occasion et conjointement un séminaire sur Second Life qui permettra de rencontrer en direct de nombreuses personnalités de ce Métaverse dans leur lieu de travail (sur SL) et d’échanger avec les professeurs et étudiants (de la RL). Des rencontres auront lieu sur SL, au sein d’une reproduction de l’Accademia placée par Moya sur son île. Patrick Moya avait déjà réalisé la performance intitulée “il était une foire sur Second Life” à l’occasion de l’Arte Fiera de Bologne à la demande de la délégation Française. Il sera également à Savone, Padoue Florence et Gênes pour des interventions mêlant ses activités Second Life et dans le monde réel.


Représentation de l'art sur Second Life
Les différents mode d'expression entre la réalité et le virtuel


Cours de langues Lancelot (e learning) utilisant Second Life comme lieu de voyage linguistique pour ses étudiants
LANCELOT (LANguage learning with CErtified Live Online Teachers)

......Here, this is the man, Patrick Moya himself. He preferred to speak French and freely offered to tour us around his island which houses replicas of his work of art. These little children at his side follow wherever he goes.
Moya took us on a joy ride through his island, which was an extremely fast and quite wobbly car drive which actually caused me a funny tummy (how weird to feel sick in a virtual car). Whilst passing some of the galleries in lightening speed, Moya mentioned, this was his exhibition in Tokyo, that one in Korea, that one is the chapel in France … so it went on. She showed us his press clippings and his conference room, his circus and all in 5min flat!...


mercredi 13 février 2008 Art Reporter Soleil
Moya et la culture numérique

Dans cette nouvelle exposition Moya présente
des oeuvres réalisées spécifiquement pour SL...Pour la plupart cinétiques, les créations de Moya évoluent d'un coup de pied de l'avatar ou bien sont générées de manière régulières et roulent parmi les statues ondulantes...
Étonnant..! Si vous ne connaissez son
ile, vous verrez ici rassemblées les pièces les plus extravagantes de la collection de Moya.
Cultures Digitales, Cultures Digitales (223, 146, 23)


Vernissage de dimanche sur l’île Cultures Digitales

February 13, 2008 at 12:29 pm · Filed under L'Ile Cultures Digitales


La seconde vie du Crédit Agricole
La Caisse Locale soutient le Téléthon

La Caisse Locale Futura 2.0 organise une exposition au profit du Téléthon.
Patrick Moya, artiste français reconnu en rl comme sur sl expose et vend des
oeuvres d’art virtuelles. Le bénéfice de cette vente sera reversé au Téléthon. Retrouvez-le à la galerie de l’île Crédit Agricole (entrée sur le côté de l’Institut Mutualiste). Venez nombreux !


gromike in second life octobre 28th, 2007
Derniers jours pour Yves Saint Laurent dans Second Life

Plus que trois jours pour découvrir les artistes exposant sur l’île Yves saint Laurent.


SLObserver Un toit pour le Darfour - 22 novembre, 2007

Un toit pour le Darfour est un évènement à but humanitaire sans précédant sur Second Life. Imaginez une reconstitution d’un camp du Darfour réalisé par Jil Dagostino et son équipe, dans le but de favoriser la compréhension de la crise qui touche le Darfour.......Mais aussi une exposition de photos rl/sl ainsi que des objets réalisés par les builders et scripteurs et une collection de tenues locales réalisée uniquement pour cette occasion et Moya pour son oeuvre unique qu’il exposera en cette occasion. Tout ceci sera vendu au profit du Darfour.


People reporter -


JeuxOnLine
y a t'il beaucoup de stars Réelles sur secondlife?

...Patrick Moya, plasticien contemporain français très connus. Magyd Cherfi, ex-membre du groupe Zebda et qui depuis chante en solo. José Bové, invité par Magyd Cherfi à participer à un débat lors des Elections-présidentielles ... en mars je crois. Je sais pas si Monsieur Bové viens encore ...Evidemment, Cherfi et Bové ont utilisés SL comme outil politique et médiatique. Il est peu probable qu'ils viennent encore. Moya par contre, est très actif. N'hésitez pas à aller visiter son land.Ci-joint deux photos. Celles des avatars de Moya et Cherfi


lundi 29 octobre 2007
L'art numérique et Second Life vus par un expert

..Que pensez vous du développement de l'art numérique sur second life ?
C'est assez naturel que des artistes numériques investissent un univers numérique. Je pense notamment à l'artiste anglais Robbie Dingo qui compose de la musique, crée des performances artistiques en mettant en scène des machines et qui construit des bâtiments virtuels. L'une de ses créations la plus marquante est la reproduction en 3D d'une œuvre de Vincent Van Gogh : La nuit étoilée.
Mais aussi au français
Patrick Moya qui est un artiste numérique, peintre, sculpteur et performer et qui sous le nom de Moya Janus, a réalisé dans Second Life, un espace d'exposition : Le Moya Museum.


reportersoleil une vie sur SL - Galerie Francane

En me promenant je découvre sur 2096 mq, une superbe petite galerie. annechantale Forcella et Francky Habercom, en sont les propriétaires. En regardant leur profil voici ce que je note. Une œuvre majestueuse trône au premier niveau, la poupée de moya, du maître Janus Moya. Je rappelle et vous incite à visiter sa sim : island moya - moya french artist, Moya (145, 75, 22).


MoDemSl - Mardi 20 novembre 2007 
440.000 linden dollars pour une oeuvre virtuelle

440.000 linden dollars pour une oeuvre virtuelle de Patrick Moya (soit près de 1.200 euros) : c’est le prix affiché pour la mise en vente dans une foire d’art contemporain d’oeuvres virtuelles de Second Life.


Lady's life
MOYA EN A REVE , il l’a réalisé

Comme je vous l’avais promis dans mon précédent interview, de la Art Gallery LEM Paradise« J’en ai rêvé, je l’ai réalisé » Interviewer MOYA !
visiter son monde virtuel en sa présence, était un vrai bonheur. Un personnage qui ne cache pas son narcissisme, attachant par son côté « vouloir plaire à tout le monde » à travers ses œuvres. Il met en scène son autoportrait : un croisé entre l’artiste et un Pinocchio des temps modernes. Moya en a rêvé ! Moya l’a réalisé ! Son rêve… Bien avant Seconde life était d’avoir un monde virtuel. Aujourd’hui c’est fait puisqu’il s’est installé sur Seconde life....


France Bologne
Patrick Moya "Il était une foire sur Second Life"

 

L’artista presenta al pubblico la sua installazione virtuale su Second Life In occasione di Artefiera 2008
Moya installa l’Alliance Française/Délégation Culturelle di Bologna sulla sua isola nell’universo virtuale di Second Life.
Ne approfitta per ingrandire considerevolmente lo spazio espositivo per offrirsi una fiera dell’arte solo per se stesso.
Ogni stand presenta le opere dell’artista e se credete di sfuggire a Moya uscendo nelle strade dell’isola Moya, vi accorgerete subito che qui tutto è realizzato a partire da opere reali e virtuali di Moya.
I differenti musei mostrano l’insieme del suo lavoro artistico, le sue boutiques utilizzano delle opere tematiche realizzate in occasioni ben precise – la biennale di Moya ed i suoi padiglioni dei differenti paesi mostrano i suoi lavori realizzati all’estero – la discoteca presenta la celebre mascotte delle serata techno "Dolly Party" inventata da Patrick Moya – alla sommità del vecchio villaggio una riproduzione fedele della Cappella Moya che si trova nel villaggio di Clans vicino Nizza e cosi via…


Nice, Capitale européenne de la culture en 2013 : le rêve envolé ! 20 décembre 2007
La candidature de Nice, aujourd'hui sur "Second Life"

..Reste encore pour Nice Côte d'Azur un autre avantage : celui de pouvoir se rattraper dans le virtuel. Pour l'anecdote, aujourd'hui jeudi 20 décembre, autour du vernissage à 18 heures de l'exposition "la culture en lumière" au palais des festivals de Cannes, la candidature azuréenne se jouera aussi sur Second Life en direct du palais des festivals de Cannes. En même temps que les participants bien réels, les avatars de Second Life participeront au vernissage grâce à Patrick Moya, l'artiste français "hypermedia" . Il a installé sur son île un bureau de candidature plus vrai que nature et les visiteurs de l'exposition peuvent y entrer en direct par le biais d'un avatar mis à leur disposition. Peut-être l'occasion de gagner sur Second Life ce que l'on a perdu sur le terrain du réel !


RS Blog
Bienvenue sur l'île Moya - Welcome on Moya Island !

Bienvenue sur l'île Moya -island moya - moya french artist, Moya (137, 74, 21)
Tout ici est réalisé à partir des oeuvres réelles et virtuelles de l'artiste français Patrick Moya - Les différents musées montrent l'ensemble du travail artistique - les boutiques utilisent des oeuvres thématiques réalisées pour des occasions précises - la biennale de moya et ses pavillons de différents pays montre le travail réalisé à l'étranger
 la boite de nuit présente la célèbre mascotte des soirées tekno "Dolly Party" inventée par Patrick Moya - au sommet du vieux village une reproduction à l'identique de la Chapelle Moya qui se trouve dans le village de Clans au dessus de Nice - et bien d'autres surprises …


Second Alsace, l'Alsace, Second Life et les nouvelles technologies d'information et de communication 28/11/2007
Second Life à St’art 2007 !

Durant la Foire d'art contemporain de Strasbourg (St'Art 2007, 21 au 26 novembre) la Shimoni Gallery  aura vendu des oeuvres d'art virtuelles spécifiquement créées pour Second Life par l'artiste Patrick Moya. Il fallait donc compter 440.000 linden dollars pour cette oeuvre virtuelle de Patrick Moya (soit près de 1.200 euros) : c'est le prix affiché pour la mise en vente dans une foire d'art contemporain d'oeuvres virtuelles de Second Life. C’est  à l’occasion de la  Foire d'art contemporain de Strasbourg (St'Art 2007, 21 au 26 novembre) que s'est déroulée cette vente. Les acheteurs disposeront outre un DVD montrant leur sculpture virtuelle dans un environnement 3D, d'un tirage numérique sur toile, pièce unique représentant leur acquisition.  Et ils pourront retourner sur Moya Island voir le travail de l’artiste


Reporter Soleil - samedi 16 février 2008
Ile Moya – Le vieux village – On peut visiter les maisons

Tout ici est réalisé à partir des oeuvres réelles et virtuelles de l'artiste français Patrick Moya -


Second Life et la seconde vie du Web
Mondes virtuels et intérieurs
par Wangxiang Tuxing - 13 août 2007
Second Life : le Moya Museum

Patrick Moya est un artiste numérique, peintre, sculpteur et performer français qui revendique volontiers un style "génération Casimir". Sous le nom de Moya Janus, il a réalisé dans Second Life - plus précisément à Gettler - un espace d'exposition vraiment extraordinaire (Moya Museum), avec un dédale de petites salles toutes aussi surprenantes les unes que les autres.
On y retrouve également une reconstitution de la
Chapelle Moya de Clans qui a été récemment inaugurée.
De quoi vous détendre, vous amuser, en prendre plein les yeux et apprendre à connaître cet artiste surprenant..


Five March in Second Life
lundi 13 août 2007
MOYA

Always searching for art 5 found a land called museum MOYA.
5 visited this land a few times. The first time there only was chapel, called “la chapelle”, because the owner of this land is French. He is an artist and he is showing his works in SL. His painting is very robust and colorful, which always has a great effect on the computer screen and in the environments like SL.
(This medium prefers the bold things, and is very rude to thin lines, just because of the resolution of the screen.)
Moya is building, and building and building! Every time you come back all kinds of things are added. He is just starting so the grand architectural design is lacking, the place develops more like a medieval city, adding staircases and new spaces where needed and where possible. And indeed this resembles his style of intuitive spontaneous painting.
Figures all around, sheep, animals! Indeed styles too: mainly figurative, but also abstract.
The chapel (Chapelle moya, clans, alpes maritimes, france, cote d azur, reconstitution de la chapelle peinte par Patrick Moya ) is particularly convincing, because it is a space with murals on the inside. This is very convenient for the SL prims, and has a beautiful effect. More than just the reproduction of something from RL into Second Life. Landscapes and figures in situations referring too, but also different from Christian themes.
In the museum itself we can see a lot of paintings, which are presented in a traditional way, AS IF, Second Life was a museum.
The paintings are made with visible joy, being colorful, funny and alive. A cartoon like style is used and sometimes his figures are cut out and put in space. Moya’s style is young, vibrant and very much of this time.
The letters of his name are coming back all the time and serve as a layer of inspiration - as if Moya would need this. Maybe sometimes these letters are a bit too much. Indeed looking back, the chapel doesn’t show these letters, which makes it more “universal” less only 'MOYA'...
Moya himself is dressed in his own pictures, of course, and for this imagery he has chosen his masks paintings. He is accompanied by two of his creations following him as a part of his dress, a very funny and creative way of using SL possibilities.
The masks, and paintings around this theme 'MASK' are different from the paintings earlier described. Indeed these paintings, in dark colors are gloomy. This contrast adds to the “thinking space” of the artist. It makes the joy more joy and the black more black.
There is a room for experiments too, and here we see the images of Moya moving too and froo, waving in space, rotating and transforming. This fits the images very well, but on the other hand the special effects of SL can be used much more subtle to achieve a more striking result. Which will be just a matter of time .. with the speed Moya adapts himself to this world!
Very worthwhile place to visit, and if you don’t speak French, the artist has a translator, which (of course) adds a lot to the fun of having a conversation with him, he is nearly always online!

 

Return Visites guidées
Guided tour

Musées et culture

soirée et Concerts

festivités
Entertainement

Patrimoine
National Heritage
Factory et
Studio de Cinéma
Shopping Visiteurs - Avatars

Services,
Administration

Transports

Vie Politique et
constitutions

Affaires étrangères
Expositions ext..

Histoire
Moya island story

News-actualités

contact : moya.patrick@hotmail.com

le site officiel de Patrick Moya www.moyapatrick.com